Rei est un jeune homme passionné de cinéma. Son actrice fétiche, Papico, n’a rien de conventionnel, elle tourne exclusivement dans des pornos. Il connaît toute sa carrière sur le bout des doigts et ne rêve que d’une chose : la rencontrer. Ce rêve devient réalité quand une nuit, il décide de retirer toutes les affiches vindicatives envers cette star, placardées dans son quartier. Certaines personnes voyant d’un mauvais œil qu’une actrice aussi dévergondée habite ce coin bien tranquille. Coïncidence, c’est à cet instant que Papico, revenant de ses courses, croise le jeune homme. Ainsi débute une amitié étrange dans laquelle le jeune homme va devenir le confident de la jeune fille dont la carrière difficile ne décolle pas encore. C’est en voulant aider un mystérieux voyageur que Papico va se voir coller une pastille étrange sur l’avant-bras. À ce moment, le récit va basculer vers la science-fiction puisque grâce à cet appareil, Papico peut grandir à volonté. Les producteurs cinématographiques n’y voient qu’une opportunité supplémentaire pour exposer la jeune fille dans des films toujours plus hot. Mais ce nouveau pouvoir va également lui servir à s’émanciper et vivre une nouvelle vie qui s’annonce extraordinaire.

Si « Gantz » était un récit de science-fiction assez traditionnel malgré quelques scènes érotiques assumées, Hiroya Oku avait réussi à nous surprendre en introduisant un vieillard en tant que personnage principal de « Last Hero Inuyashiki ». Ici il va encore à contre-courant des clichés en mettant en scène des personnages hors-norme. L’héroïne à une profession inavouable, le jeune héros n’est ni un battant ni charismatique et sa famille n’a rien d’un modèle de stabilité. L’environnement urbain reste un banal quartier impersonnel et représentatif d’une grande ville japonaise. L’auteur, comme dans ses autres œuvres, cherche une nouvelle fois à surprendre son lectorat et le sujet choisi est en effet intriguant tout en offrant une bonne dose de suspens. Dés les premières pages on est amené a se poser des questions et donc a toujours vouloir en savoir plus sur cette mystérieuse technologie permettant de grandir et surtout on se demande où cela va mener les deux jeunes protagonistes.

Ça n’a jamais été un secret, Hiroya Oku se sert de logiciel 3D pour modéliser l’environnement et les poses dynamiques de ses personnages. Modèles 3D qui lui servent de référence pour créer un univers immersif. Les décors offrent un rendu photo assez réaliste devant lequel se détachent des personnages aux proportions parfaites. Ce côté méticuleux donne assez régulièrement un rendu froid et mécanique, mais offre également un environnement où tout changement inhabituel, comme la proportion d’un des personnages, se voit immédiatement et intrigue. C’est donc un excellent choix vu le tournant que prend le récit après l’apparition de ce mystérieux appareil électronique perturbant l’histoire bien tranquille dans ses premières pages.

Savant mélange de science-fiction, d’érotisme, d’action, de suspense et d’humour « Gigant » entraîne le lecteur dans une aventure extraordinaire où tout semble mis en œuvre pour le surprendre.

Gwenaël JACQUET

« Gigant » de Hiroya Oku Édition Ki-oon (7,90 €) – ISBN  : 979-1032704400